Tu es qui face aux chevaux ?

le cheval juste

Tu es qui face aux chevaux ?

Parce qu’il y a un truc que personne ne peut faire pour toi : te positionner.
 
Non, non, pas physiquement mettre ton corps là ou ailleurs ni faire tel ou tel geste.
Te positionner sur ce qui TE convient en terme de relation, d’interaction avec le cheval, d’équitation (ou pas), de soins, de mode d’hébergement, de façon de travailler (ou pas), de quelle méthode ou courant tu vas suivre (ou pas), quel matériel tu vas choisir… la liste est longue.
 
Et t’inquiète, un millier de trucs à l’extérieur de toi vont venir te chatouiller dans ton positionnement : le regard de l’autre, la masse d’information que tu recevra par des dizaines de canaux que tu vas traiter, gouter, trier, expérimenter ou non et les égos environnants, les prises de pouvoir de tes enseignants.
Puis pour bien en rajouter, des milliers de trucs à l’intérieur de toi vont s’y mettre aussi : tes valeurs, ton éthique, ton manque de connaissance, ton envie de bien faire puis aussi parfois le sentiment d’illégitimité, de culpabilité, de dévalorisation, puis ton égo à toi.
 
Ce n’est pas tout car ce serait trop simple. Tu sera aussi confronté-e aux croyances du moment de chacun, aux différences de vécu équestre, aux expériences ou non expériences de ceux que tu rencontreras, à leur connaissances réelles ou fantasmées, à la difficulté d’avoir ton point de vue et pouvoir quand même entendre et comprendre celui de l’autre.
Tu sais quoi, c’est ça la grande force des chevaux au fond. T’obliger à aller te confronter, t’essayer, grandir, te battre, te désespérer, t’user, te réjouir, passer du rire aux larmes, de l’euphorie au désespoir. Te pousser à devenir toi chaque jour un peu plus. À avancer toujours.
 
À te choisir au milieu de tout ça dans ta singularité, ton authenticité et ton unicité. A découvrir que sous les vagues de la surface, il y a un calme et une tranquillité insondables.
Ce positionnement, c’est le tien. Personne ne peut te l’imposer et personne ne peut le trouver pour toi. Tu peux adopter transitoirement celui d’une personne rencontrée en chemin parce que c’est confortable et à un moment tu sentiras que le costume n’est pas à ta taille et soit tu te perdras, soit tu reprendras ta route à toi.
 
Se positionner, trouver qui ils ont envie d’être face à leur cheval, c’est le chemin que parcourent les inscrits à la formation Équité – le cheval juste tous les ans depuis 3 ans.
Les laisser choisir ce qu’ils mettent dans leur sac à dos et les laisser avancer sur LEUR voie, c’est mon métier d’équilibriste depuis 3 ans.
 
Enjoy !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.