Carrière et chemins…

carrieres et chemins

Carrière et chemins…

Alors ? C’est comment pour vous ? Ton cheval se sent aussi à l’aise dans les deux ? Et toi ? Vous maitrisez aussi bien l’épaule en dedans académique que les couses dans les champs ?

En tout cas, pour moi, c’est capital.

Mes chevaux sont habitués aux deux. C’est tellement complémentaire à mes yeux !

L’extérieur leur donne l’endurance, l’adaptabilité, améliore leur proprioception, développe leur capacité à gérer toute situation.

Ce mouvement “de nomade” leur amène la résistance et les apaise.

La carrière affine leur réponse aux aides, leur souplesse, amène le rythme régulier des allures, travaille les changements d’équilibre à la demande.

Ce mouvement “cadré” renforce l’intimité de la communication.

J’ai besoin des deux. Mouvement nomade et mouvement cadré me permettent au final de me sentir en sécurité en toutes circonstances.

Ma dernière sortie ? Hier.

Je montais Tzaroum, j’avais Gabbana en dextre, la nouvelle woofeuse était sur Rykielle et Aurore montait sa jument.

Grace à la relation et à l’équitation que j’ai mis en place, je pouvais gérer mes 3 chevaux. Tzaroum avec mon corps, Gabbana avec licol et stick, rykielle avec la voix et un peu le stick.

On a beaucoup trotté et un peu galopé. Sur le papier, ça semble simple.

En réalité, Mes 3 chevaux ont encore un peu peur de la jument d’Aurore, Rykielle s’est vite rendue compte que la woofeuse ne parlait pas encore cheval, Rykielle et Gabbana chassent Tzaroum au parc et Tzaroum est le plus peureux de la bande en extérieur.

Il y a matière à ce que ce soit une pagaille intersidérale.

Ça ne l’a pas été. Et ça ne le sera pas.

Parce que mon équitation leur parle et les laisse libre.

Parce que ma place dans le troupeau est indiscutable.

Parce que carrière et chemins ont forgé nos liens…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *