fond jao

Le blog des Chevaux d'Arcand

Retrouvez ici idées, partages, actualités, humeurs... C'est le blog des Chevaux d'Arcand !


Magali Delgado & Frédéric Pignon : l’enseignement essentiel

D’abord une grosse pensée pour Françoise L.D. qui fut la bonne fée dont le coup de baguette magique permit ma participation à ces deux journées avec Magali & Frédéric. Merci encore de tout mon cœur…

Ce que seuls les maitres peuvent donner…

Déjà deux semaines écoulées depuis mon retour de ce stage dont je rêvais depuis de nombreuses années. Deux semaines durant lesquelles j’ai mis en pratique l’enseignement de ces deux grands du monde du cheval, deux semaines ou pas une séance ne se passe sans que remonte une phrase, une idée, une sensation acquise là bas. Tout est bien intégré donc, et me sert au quotidien et pourtant… deux semaines que je suis incapable d’écrire quoi que ce soit sur cette expérience sans comprendre pourquoi cela coince.

Aujourd’hui, enfin la réponse : Parce que cette rencontre avec eux a surtout été une rencontre avec moi !

Adagio - recherche de l'épaule en dedans sur l'aide de hanche seule

Adagio – recherche de l’épaule en dedans sur l’aide de hanche seule

Inutile donc d’énumérer les immenses qualités équestres et humaines de Frédéric & Magali, d’autres l’ont déjà parfaitement fait mille fois. Pas la peine de s’étendre des heures sur leur parfaite connaissance des chevaux et de la juste façon de les travailler : ils en parlent très bien eux même et on ne peut faire mieux. Et je ne peux que confirmer que tout ce que l’on voit, dit ou écrit sur leur talent, leur gentillesse ou leur compétence est vrai et archi-vrai.

L’enseignement de ce stage se situe bien au delà de l’enseignement technique, théorique ou relationnel. Bien au delà du partage de l’état d’esprit si particulier dans lequel ils travaillent leurs chevaux. Car en ayant reçu aussi tout cela, j’ai surtout reçu là bas ce que seuls les maîtres peuvent enseigner…

De qui parle-t-on ?

Magali Delgado

Jao volte rapprochée

Jao volte rapprochée

Une petite boule d’énergie et de bonne humeur ! La sensation que rien ne doit lui être impossible du moment qu’elle l’a décidé et surtout une extraordinaire intuition équestre. Une enseignante hors du commun aussi : imaginez quelqu’un qui ne fait QUE souligner ce qui va bien dans ce que vous faites et ce qui va dans la direction dans laquelle elle veut vous emmener ? Sans jamais ou si peu vous reprendre sur ce qui ne va pas ?

Cela donne à ses cours une ambiance légère, positive et si constructive ! Elle peut s’appuyer dans ses séances sur l’éducation et le dressage parfait de ses chevaux ainsi que sur leur envie de participer pour donner aux cavaliers des sensations justes et vibrantes. Et sa fabuleuse capacité à valoriser immédiatement le geste, l’attitude ou le fonctionnement juste fait que ses élèves savent immédiatement quelle sensation rechercher ou retrouver.

Adagio, recherche d'un degré de soutien compatible avec sa conformation

Adagio, recherche d’un degré de soutien compatible avec sa conformation

Ce que je retiendrais de ces séances ? Son incroyable sens de l’équilibre qui va à chaque cheval et la préoccupation constante de ne pas agacer les chevaux avec les aides de main ni de jambes. Elle propose une équitation de hanches, de haut de fémur très précisément ! Et en cela, elle s’adresse directement à une partie du cheval évidente mais à laquelle on s’adresse peu en direct : la partie du dos qui est juste sous la selle. C’est cette partie qu’elle va réveiller, sensibiliser, assouplir, étirer et ascensionner d’abord. La conséquence ? Des chevaux qui portent, rebondissent, s’expriment dans la décontraction, donnent une incurvation qui part de leur centre et non de leurs deux extrémités et surtout… tiennent leur dos comme suspendu aux nuages, laissant à leurs jambes la possibilité d’exprimer tout le brillant dont elles sont capables car débarrassées de la pesanteur du corps. Poétique ? Non, constaté.

Frédéric Pignon

Jao, proposer, ne jamais imposer

Jao, proposer, ne jamais imposer

La verticalité et le calme incarnés, la faculté de lire à la perfection les corps des chevaux et des humains et un côté espiègle qui contraste avec le sérieux du premier abord ! J’étais dans un étrange état d’esprit par rapport au fait de travailler avec lui car persuadée de tout ce qu‘il avait à m’apprendre mais attendant plus de sensations et de réponses du travail avec Magali… c’était mal le connaître.

Les deux séances avec lui ont été d’une finesse et d’une subtilité juste incroyables. Pour mieux les retranscrire, je préfère copier les notes prises le jour même. Les mots de Frédéric sur sa conception du travail en liberté ainsi que les points importants que j’ai pu relever dans ces séances.…

Frédéric dit :

« La base de mon travail, c’est d’amener le cheval à expérimenter la notion de choix conscient. Les entiers ont tendance à être… « entiers », ils sont pris par chaque émotion qui les domine tout entier (fuite, agressivité, peur, jeu), ils ont naturellement peu ou pas de recul sur la réaction à adopter face à une situation. Ils sont pris par leur instinct.

Jao, discussion

Jao, discussion

Donc je dois les amener à se poser des questions. Au lieu de « je reste » ou « je fuis » qu’ils aient le temps de « oh, je vais fuir… oui mais c’est pas si inconfortable là en fait… bon, finalement je reste ». ET LÀ, C’EST GAGNÉ. On lui a donné par cette capacité à faire des choix conscients les moyens de devenir maître de lui même.

C’est ce qui fera que ça « tient » en spectacle mais que ça reste beau car la relation est solide mais suspendue à chaque instant au choix du cheval. Il reste parce qu’il a choisi consciemment de rester et il part parce que consciemment il sait qu’il a quelque chose à évacuer seul avant de revenir, il reste cheval ».

Pour cela, entre autres…

  • éviter les automatismes ou « le cheval fait sans réfléchir »
  • installer des évidences, des repères ou « tout est facile »
  • avec JAO (mon cheval maître d’école de ces deux jours), jongler entre son impératif besoin de mouvement et les périodes de rassurance ainsi qu’entre le jeu et la peur
  • amener au choix sans jamais obliger
  • pour autant : installer dans la relation que par moment JE décide, par moment IL décide et que ces deux choses soient possibles à chaque instant.

Enseignement suprême

Je suis donc revenue riche de tout cela… déjà beaucoup me direz vous, et pourtant… Quelle est la capacité suprême d’un maître ? Pour moi celle de révéler l’élève à lui même, le sortir des illusions et des carapaces, diminuer la distance qui le sépare de ses rêves.

Adagio, recherche du juste compromis equilibre-impulsion-fonctionnement

Adagio, recherche du juste compromis équilibre-impulsion-fonctionnement

C’est la dernière chose à laquelle je m’attendais en allant à Monteux : les compliments enthousiastes de Magali sur mon équitation… les compliments sincères de Frédéric sur ma communication avec le cheval en liberté, son « ben… bravo…» dit à la fois avec la voix, les yeux et le cœur… je ne suis pas prête de l’oublier.

Alors bien loin de toute notion d’égo, c’est comme si ces deux personnes si lumineuses m’avaient dit : qu’est ce que tu attends ? Tu sais faire, vas y… brille. Et qui sinon des maîtres de cette envergure peuvent donner cela ?

Laisser un commentaire

Chergement